Mensualisation du taux d’usure

 

Bonne nouvelle pour les emprunteurs, le taux d’usure va être réévalué chaque mois contre une fois par trimestre à l’heure actuelle.

 Une revendication exprimée de longue date par les professionnels du secteur bancaire qui souhaitent ainsi retirer un frein à l’accès aux crédits, notamment immobiliers. 

 

Qu’est ce que le taux d’usure ?

 

Le taux d’usure est le taux d’intérêt maximum légal que les banques et autres établissements de crédit sont autorisés à pratiquer lorsqu’ils accordent un prêt. Il a été revalorisé au 1er janvier dernier. La hausse trimestrielle du taux d’usure est jugée trop lente par les représentants des courtiers et des banques qui constatent un blocage du marché des crédits.

En raison de l’inflation provoquée par la crise sanitaire et accélérée par la guerre en Ukraine, la Banque centrale européenne (BCE) a récemment relevé ses taux directeurs ce qui a provoqué la hausse des taux d’intérêts sur les crédits. Au delà de la hausse appliquée sur les montants empruntés s’ajoutent les frais de dossiers, de courtage ou d’assurance emprunteur. La somme totale du crédit et des coûts afférents correspond au TEAG (Taux Annuel Effectif Global), qui ne peut pas légalement, dépasser le taux d’usure, fixé en janvier à 3,57% pour un crédit immobilier sur 20 ans et plus. Cette situation bloque bien souvent l’accès aux crédits pour les ménages qui désirent emprunter.

 

Qu’est-ce que cela change ?

 

La révision du taux d’usure chaque mois permettrait de faciliter l’accès au crédit et donc de fluidifier le marché, alors que la hausse trimestrielle du taux d’usure est jugée trop lente par les représentants des courtiers et des banques engendrant un blocage du marché des crédits.

Selon Bercy, cette modification pourrait entrer en vigueur au 1er février ou au 1er mars. 

 

 

A savoir :

 

Externaliser son assurance emprunteur (incluse dans l’offre de crédit) permettrait de faire baisser son taux de prêt à un niveau inférieur à celui du taux d’usure et donc d’obtenir plus aisément son prêt. 

Cette action facilitée par la loi Lagarde et à présent la loi Lemoine, vous autorise à choisir une assurance emprunteur chez une compagnie d’assurance spécialisée à la place du contrat de groupe proposé par la banque.

Avant de vous lancer dans un achat immobilier, prenez conseil auprès de votre conseiller bancaire et votre agent immobilier, ils pourront vous guider dans cette démarche.